Ein Gedi

Établissement expérimental innovant au service des jeunes

ayant une déficience intellectuelle


Une oasis au cœur de Bordeaux


Les élèves ont défilé sur les toits de Paris le 2 avril.

C’est la Joie.

Joie de la victoire.

Victoire du travail, des efforts accomplis, de la réussite, de la Beauté partagée.

Merci à toutes ces merveilleuses pépites qui travaillent à Ein Gedi !

Merci à toute l’équipe du Perchoir !

Lisez les mots de Stéphanie pour vivre au plus près ce projet fou...


Matthieu et Henriette Neny




Un dédilé, un défi est !


Quand un rideau de douche devient pantalon, une gaine d'aluminium se transforme en chapeau et que le bord de l'un d'eux a été grignoté par le mannequin qui doit le porter, il ne fait aucun doute que vous assistez au défilé de mode des élèves de Ein Gedi !


Au collège-lycée Ein Gedi, les jeunes sont sensibilisés au respect de l'environnement : pour la création des vêtements et chapeaux du défilé, de nombreux objets et matériaux ont été détournés et recyclés tels les cartons à fruits façonnant des poissons devenus couvre-chefs.


Des vêtements ont également été récupérés et transformés à l'exemple de manteaux pour femme retaillés en redingotes pour jeunes étudiants bien chics !


Ces séances de stylisme ont été l'occasion d'apprendre à mesurer (son corps mais aussi nappes et draps à recycler).


Elles furent également prétexte à découvrir du vocabulaire anglais. Cyril, éducateur à Ein Gedi, maîtrisant parfaitement la langue de Shakespeare, troquait tous les mardis soirs ses aiguilles d'assistant-couturier pour entraîner nos élèves sur l'hippodrome d'Ascot : comment dit-on "chapeau" ou autres mots ?



Cours épiques pour courses hippiques !


Nicole, monitrice Montessori à Ein Gedi, a également mis ses talents au service de ce défilé : elle s'est révélée être une extraordinaire maîtresse-chapelier, créant des modèles des plus originaux à la réalisation desquels les jeunes contribuaient.


Le modèle le plus réussi fut celui que portait Marie : un magnifique papillon bleu et vert !


Mais je ne saurais dire qui était le plus beau : le "bijou de tête" ou la "belle plante" qui en était coiffée ?


Si l'insecte de papier était posé sur la tête de notre professeur de théâtre, c'est une envolée lyrique qui en émanait en ce 2 avril.


Tous les enseignants d'Ein Gedi ont donc œuvré de concert, Madly et Thibault en furent les solistes. Les deux jeunes professeurs de musique ont sculpté le son comme Nicole et moi la matière sans négliger, eux aussi, la créativité des élèves.


Mais tout défilé ne pourrait avoir lieu s'il n'y avait des "petites mains" dans les ateliers :


Alice, assistante pédagogique à Ein Gedi, Christelle et Coraline, assistantes d'élèves.


Véronique, directrice de la structure pédagogique, Sophie, secrétaire de ce collège-lycée, et Salomé, stagiaire, ont joué les habilleuses en coulisses.

En cette journée nationale de sensibilisation à l'autisme, elles étaient parées de leurs atours bleus comme Henriette et Matthieu fondateurs d'Ein Gedi et co-créateurs de ce projet.


Un défilé : un défi est ! Travailler tous ensemble à le relever nous a élevés jusqu'à atteindre les toits de Paris, jusqu'à dépasser nos appréhensions. Les jeunes et leurs parents ont aussi dépassé les leurs. Ce défilé a fait pousser des ailes à tous.


Nous voilà parés de nos ailes de papillon : Nicole n'aura plus besoin d'en confectionner !


Stéphanie



Ein Gedi

15 rue de la prévôté

Bordeaux 33000

France

5 views