Feux en Gironde : solidarité !

INCENDIE EN GIRONDE


Seniors et personnes en situation de handicap concernés par les incendies en Gironde, notre forum est ouvert pour collecter vos témoignages mais aussi vos besoins, vos urgences.. nous nous chargerons de les relayer massivement sur la toile.


L'équipe OXWALD sera active tout l'été pour ne pas laisser un seul d'entre vous dans la difficulté. Voici un numéro à appeler si vous n'avez pas la possibilité de nous adresser un mail : +33 749 675 007



Dans Cazaux, où des maisons ont été détruites, les pompiers combattent pied à pied contre le feu et ont repris le contrôle © Crédit photo : Guillaume Bonnaud/Sud Ouest




La situation au 14 juillet 2022 à 20H


À La Teste-de-Buch, le bilan est passé à 2 900 hectares brûlés ce jeudi après-midi à 19h, selon un dernier bilan communiqué par la préfète de Gironde Fabienne Buccio. C’est le feu le plus inquiétant selon la représentante de l’Etat, puisque le front de feu “change souvent”, notamment à cause des vents qui tournent. Tout près, à Cazaux, une évacuation du bourg, de la Base aérienne 120 et des campings a été ordonnée dans l’après-midi à cause des fumées. 4 000 personnes sont concernées. Deux maisons ont été détruites et d’autres sont menacées. Même si les pompiers semblent en mesure de contrôler la propagation des flammes dans la commune ce jeudi soir.


À Landiras. Le point à 20h. Les pompiers constatent plusieurs reprises de feu dans le Sud-Est et l’Est de la zone brûlée de 2400 hectares, des secteurs qui n’avaient pas encore été touchés jusque-là. Le scénario est proche de mercredi. Le feu n’est toujours pas fixé et les conditions sont toujours défavorables. La mission du 14 juillet : maintenir la permanence de l’eau pour recharger les citernes. Le feu a été mieux contenu ce 14 juillet que la veille. Les feux tactiques donnent de bons résultats mais ne peuvent pas se mettre en place partout. Le sénateur de Gironde Hervé Gillé a embarqué à bord d’un hélicoptère pour survoler la zone : “Vu du ciel ça fait frémir. On prend toute la dimension de cette catastrophe majeure, une des plus importantes de ces 30 dernières années en Gironde.”

11 vues